Accord de pêche Mauritanie-Chine : le Parlement Mauritanien approuve malgré les critiques


 
L’Assemblée nationale mauritanienne a voté un projet de loi autorisant la ratification d’une convention de pêche avec la Chine. Cet accord faisait l’objet, depuis quelques jours, d’une vive polémique marquée par de sévères critiques de la part des députés de l’opposition qui dénoncent un nouvel outil de pillage des ressources halieutiques du pays. Certains reprochent par exemple le fait que la convention garantisse une immunité à l’investisseur, Poly-Hondone Pelagic Fishery, aux membres de son conseil d’administration, aux actionnaires et aux personnes non mauritaniennes qu’il emploie légalement. D'autres députés ont relevé l'absence d'indicateurs qui permettraient d'évaluer les avantages de la convention d’établissement. En effet, si le projet concerne la création de 2500 opportunités d’emplois, bien des clauses posent question (libre importation d’intrants et même de nourriture pour les travailleurs chinois). De même, l'investisseur échappe à beaucoup de procédures pour la commercialisation du produit. Enfin, les parlementaires ont mis en cause le fait que les outils de production liés à cette convention opèrent déjà, alors que l'adoption de la convention est seulement en train d'être examinée par le Parlement.
La convention, d'une durée de 25 ans, porte sur l'exploitation des stocks de petits pélagiques. Un article du Quotidien de Nouakchott remarque que, en dépit des efforts des pays concernés pour gérer ces stocks de façon concertée, certains ont 'cyniquement' estimé que si ces stocks ne sont pas pêchés dans la ZEE mauritanienne, 'ils seraient de facto pêchés ailleurs'. L'investissement de Poly-Hondone Pelagic Fishery se montera à 100 millions de dollars qui sera utilisé pour mettre en place deux unités de transformation, une usine de fabrication de farines de poisson, une usine de fabrication de glace , un dépôt de stockage frigorifique, un laboratoire de contrôle interne, un atelier de construction des pirogues de pêche artisanale et un centre de formation. La société dispose d'une flotte composée de 47 navires dont les équipages seront des mauritaniens.
Sources
Article de presse, le Quotidien de Nouakchott, 4 juin 2011
http://rejoprao.blog4ever.com/blog/lire-article-366485-2393102-mauritanie_chine__les_deputes_vont_a_la_peche_aux_.html

Communiqué APA, 6 juin 2011
http://www.mauritanie-web.com/actualite_8399_8400_une-convention-de-p-che-avec-la-chine-vot-e-en-mauritanie-malgr-le-boycott-de-l-opposition.htm
 
source  cape:belgique


08/06/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres