Accors equitables/Gambie

Le Président Gambien demande des Accords de Pêche Equitables
Dans une déclaration lue lors de la première Conférence des Ministres Africains de la Pêche et de l'Aquaculture (CMAPA), à Banjul, le Président de Gambie a demandé que le commerce international du poisson soit juste et équitable pour que le secteur se développe de façon durable et utilise de façon responsable les ressources aquatiques. Il a déclaré qu'il ne devrait y avoir aucune barrière cachée au commerce du poisson qui limite la liberté de choix du consommateur, ou qui restreigne l'accès au marché pour les produteurs... Il est nécessaire que les états qui travaillent avec l'Afrique, et qui souhaitent introduire des changements dans les normes légales ou réglementaires affectant le commerce du poisson, donnent suffisamment d'information et nous avertissent dans un délai raisonnable, afin de nous permettre, nous producteurs affectés par ces mesures, de nous ajuster et d'introduire les changements nécessaires pour nous mettre aux normes... Des consultations entre partenaires commerciaux sur les calendriers de mise en oeuvre de ces nouvelles mesures commerciales, d'accès aux marchés et réglementaires seraient désirables'.
Il a également remarqué que 'la génération actuelle d'accords de pêche est injuste, inéquitable et, par conséquent, ne bénéficie que très peu aux états côtiers qui sont propriétaires de ces ressources naturelles inestimables... En tant que continent, l'Afrique devrait, d'une seule voix, demander des accords d'accès qui contribuent au développement durable du secteur et à l'amélioration des conditions de vie de nos populations'. Le président à également détaillé les défis auxquels doit faire face le secteur, comme le manque d'infrastructures requises pour promouvoir les activités de valeur ajoutée, ainsi que la nécessité d'arriver à un équilibre juste entre les pêcheries artisanales et industrielles.
Ces enjeux ont également été évoqués dans la déclaration des organisations de la société civile (OSC) présentée aux Ministres, dans laquelle elles ont insisté sur la contribution des communautés de pêche africaines à la sécurité alimentaire, et au tissu économique, social et culturel des pays africains, et sur la nécessité d'une réforme politique, institutionnelle et économique des pêcheries africaines. Les OSC ont demandé, entre autres choses, plus de transparence et un accès public libre à l'information et aux financements relatifs au secteur de la pêche et de la gestion des ressources marines, ainsi que l'appui des gouvernements africains pour le développement d'un instrument international visant à protéger les droits des communautés de pêche à travers le monde.
Sources
Communiqué de presse CMAPA, 23 Septembre 2010
http://camfa2010.wordpress.com/2010/09/23/the-gambian-president-demands-for-fair-fishing-agreements/
Site web des organisations de la société civile pour CMAPA
http://camfa-cso.org/FR/


02/10/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres