Au conseil des présidents de l'assemblée nationale.

 

 

 

Honorables présidents,
Au moment ou vous vous apprêtez à interpeller son excellence Monsieur le Ministre des Pêches et de l'Economie maritime sur l'accord de pêche litigieux avec la chine et qui continue de faire couler beaucoup d'encre, j'ai l'honneur de vous soumettre mes réflexions personnelles dans l'espoir de pouvoir participer à travers vous au débat parlementaire éventuel.

Lequel point de vue je l'avais diffusé lorsque le sénat avait approuvé le dit projet: Une autre mascarade de nos richesses halieutiques voit le jour avec ce projet qui ne se réalisera peut être que si tous les échéanciers seront respectés dans leur timing. Si ce projet sera concrétisé la partie contractante aurait pêche pendant deux années encore dans nos eaux sans aucune contre partie; sauf si mes informations ne sont pas totalement fondées cette société pêche déjà dans nos eaux et ses captures ne seront ni débarquées ici ni quantifiées;

Une sorte de licence libre jusqu'à la réalisation des infrastructures à terre; si nous supposons que ces 47 bateaux sont déjà dans nos eaux et qu'ils doivent pêcher encore sous licence libre pendant deux ans nous pouvons nous amuser à faire un calcul prévisionnel global des captures petits pélagiques à 47B X100TNSX10 mois X2ans soit 94.000TONS ;

cette capture étant supposée entièrement pélagique prenons un prix moyens de 850USDX94000T soit 79.900.000USD comme recettes prévisionnelles qui représentent 80pour cent du cout du projet estimé par le MPEM. En d'autres termes la société va financer à concurrence de 20 pour cent du cout projet et 80pour cent seront en réalité financer par état avec ce niveau de capture; Il faut noter que cette estimation ne tient pas compte de la fausse pêche et la liberté dont bénéficie ce partenaire à naviguer sans contrôle;

D'autre part ce projet est voué à l'échec car sa pérennité n'est pas garantie en sens que son impact sur la valorisation du produit et les espèces pêchées seront destinées à l'exportation donc à nourrir les populations étrangères sans tenir compte de la sécurité alimentaire de nos populations; Ne devons nous pas prendre expérience de la MCP mauritanochinoise des pêches qui a faussé toutes les prévisions de départ à savoir une flotte vétuste amenée par les chinois qui devait être un noyau pour le renouvellement de la flotte nationale alors que ces bateaux vétustes n'ont fait que détruire la faune et les pécheurs artisans;

Pourquoi alors amener 47 bateaux alors que la flotte nationale est là et avec un minimum d'effort nous pourrons les remplacer par des bateaux pélagiques??? Encore 100bateaux de pêche artisanale seront amenées par ce géant alors que plus de 7000 pirogues artisanales sont là ainsi que des bateaux artisanal qui peuvent bien être exploitées???Aussi cette société dit on permettra aux artisans de conserver leur produit grâce peut être aux chambres froides alors que le mareyeur est là pour faire cette tache s'il est consulté et assisté....

Pensons maintenant au capital de 100millions dollars pourquoi ce capital n'est il pas reparti entre nos hommes d'affaire à concurrence de40pour cent et l'état 40pour cent pour l'état et le reste ouvert aux particuliers; Nous allons donc faire bénéficier nos hommes d'affaires de cette pêche pendant deux ans et la recette sera versée à la banque centrale comme fonds de capitaux permanents destinés à couvrir les frais de démarrage;

C'est cette option d'approche participative qu'il faut appliquer pour conjuguer nos efforts et éviter les prêts qui seront payés inutilement par nos enfants; je l'avais toujours dit qu'il faut que tout projet soit noyauté à partir de la base pour soit compléter un effort existant soit moderniser les usines existantes et les particuliers. Ce type de gestion pourrait être évité si nous mettons en place des ateliers dans chaque ville pour faire conclusions sur la stratégie à long terme du secteur de la pêche pour adopter une politique de pêche consensuelle sur 20 ou 25ans qui sera la pierre de lance pour tous les gouvernements à venir et nous n'aurons plus à tâtonner ou écouter les conseillers qui ne sont pas les payeurs.....

Pourquoi donner notre sur 25ans à des étrangers alors que nous n'avons même pas de vision de notre développement su secteur sur cette même durée pour savoir sa compatibilité avec la nature du développement que nous souhaitons de ce secteur? Je pose cette question aux conseillers et le staff du MPEM

 

SOURCE: CRIDEM  http://188.165.209.218/C_Info.php?article=57489



11/07/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres