L'octroi des licences controversées risque de faire perdre au Sénégal son agrément pour l'exportation vers l'UE

 
 
Une délégation de l'UE a rencontré le Ministère de la Pêche du Sénégal et des représentants du secteur, pour les informer qu'elle menait des investigations sur les conditions de la présence des chalutiers étrangers pêchant les petits pélagiques dans les eaux sous juridiction sénégalaise, dans le cadre des dispositions du règlement européen de lutte contre la pêche INN. La délégation de l'UE a exposé les risques de retrait de l'agrément communautaire pour l'exportation des produits halieutiques sénégalais, et de désignation du Sénégal comme état non coopérant au regard des dispositions de la réglementation INN, compte tenu, notamment, de la non conformité des autorisations de pêche accordées aux chalutiers étrangers avec la loi sénégalaise.
Les professionnels de la pêche sénégalaise rappelent que le marché européen est leur principal marché d'exportation, en particulier pour la pêche artisanale qui contribue pour plus de 70% aux exportations, et rappelent qu'ils ont, dès le début, tiré la sonnette d'alarme par rapport aux risques, pour les ressources stratégiques de petits pélagiques et pour les pêcheurs, que faisait courir l'attribution illégale de ces licences à des chalutiers étrangers..

Information envoyée par Gaoussou Gueye, vice président du conipas
source ong cape
 


14/07/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres