LES EQUIPAGES ETRANGERS DANS LA PECHE ARTISANALE

FEDERATION MAURITANIENNE DES MAREYEURS

NDB LE 23.07.2011
  

COMMUNIQUE DE PRESSE

SUJET  LES EQUIPAGES ETRANGERS DANS LA PECHE ARTISANALE

La dernière décision du MPEM de mauritaniser les équipages de vedettes de la pêche artisanale a suscité beaucoup de commentaires dans la presse électronique en  Mauritanie et au Sénégal .les principaux commentaires ayant attiré notre attention sont ceux de la fédération de pêche artisanale sénégalaise et celui du président de la fédération des artisans à NOUADHIBOU sur le site de cridem ;

Dés lors notre fédération FMM se sent dans l’obligation d’émettre son point de vue pour éclairer l’opinion public sur cette décision bien qu’ »elle préférait le silence pour les raisons suivantes ;

A. La décision, compréhensible dans le fond, a été prise sans concertation avec notre fédération

B. Permettre au MPEM de négocier en position en évitant ce qui pourrait être        interprété comme une pression pour revenir sur cette décision que nous soutenons   par principe et dans la forme nous y portons des réserves que nous développerons ci-dessous,

   Au moment ou la fédération artisanale sénégalaise joue un rôle d’avant-garde de    ses adhérents ; la  SECTION FNP ARTISAN de NOUADHIBOU n’a pas joué le rôle qui lui sied    ayant eu pour effets ;

  1. ABSCENCE DE COORDINATION DU  MINISTERE DE TUTELLE AVEC LES FEDERATIONS
  2. Absence de concertation entre les fédérations elles mêmes  à savoir la FMM/LA FNP ARTISAN/LA FEDERAYION PECHE ARTISANALE
  3.   Malgré l’ancienneté de la FNP elle n’a pas véhiculé un programme de stratégie d’encadrement et sensibilisation de pêcheurs artisans autour de l’intérêt général préférant  une stratégie de monopole et d’unicité servant des groupes particuliers d’où la dépendance de pêcheurs étrangers ; 
  4. Le manque de sacrifice  pour l’intérêt général  et l’absence de conscience patriotique de la majorité d’operateur dans la pêche artisanale.
  5. L’absence de sensibilisation de  ministère de tutelle sur sa politique de développement de la pêche artisanale
  6. Malgré une ancienneté de l’exercice de la pêche artisanale de plus de 50ans nous ne pouvons nous prendre en charge et assurer notre sécurité alimentaire comme d’ailleurs dans l’autre secteur économique nous rendant une population non productive ;
  7. Il est temps donc que nous sortons de cette léthargie et que nous prenons notre avenir en main et de finir avec la présence des étrangers dans notre circuit économique dans tous les domaines ou nous pouvons et devons nous prendre en charge
  8. Notre fédération  tout en ne soutenant pas la politique d’exclusion des fédérations par le ministère de tutelle nous appelons toutes les fédérations opérant dans le secteur de s’asseoir autour d’une même table pour définir ensemble une stratégie du développement du secteur chacune en ce qui la concerne pour atteindre les objectifs d’autosuffisance alimentaire ,de formation, de maritimisation des equipages,et faire profiter nos populations de ses ressources halieutique et absorber le chomage.Notre concertation visera à élever le niveau de vie de notre population qui vit la misère malgré ses richesses potentielles ;

La FMM aurait souhaité du ministère une plus grande concertation sur cet arrêté dont l’application immédiate a eu pour conséquences ;

1. spéculation sinon rareté du poisson dans le panier de la ménagère

2. ARRET de l’activité des exportateurs de poisson frais avec cela a eu comme manque à gagner.

3. PERTE DE FIANCEMENTS Cumulés de marées effectuées par les mareyeurs aux différents pêcheurs étrangers ;

Pour assurer une plus grande réussite nous demandons au ministère de ;

1. Révision de l’arrêté en associant toutes les fédérations présentes dans le secteur pour minimiser les effets économiques et sociaux de l’application de l’arrêté ;

2. demander un avis motivé commun à toutes ces fédérations /FMM .FNP.FLPA.

3. revoir la situation de pirogues en bois mauritanisés alors qu’elles sont propriété étrangère de fait  SELON LES SOURCES DE LA FEDERATION DE PECHE ARTISANALE SENEGALAISE dans son article publié par cridem ; 

4. intensifier la formation de pêcheurs artisanaux tant sur le tas par embarquement effectif que par l’école maritime) NOUADHIBOU  tout en réhabilitant le crédit maritime par l’octroi de prêt incitatif aux pêcheurs qui auront réussi une maritimisation  effective rapide de leur pirogue ;

Grace à ces mesures la FMM pense que la mauritanisation ne sera plus un fardeau mais une victoire contre le chômage et la maitrise de nos ressources halieutiques ;

Pour la fédération

Le bureau régional de Nouadhibou

 



23/07/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres