MAROC ET UE

Traduction (anglais > français)



Groupes de pêcheurs nient reçoivent des prestations du pacte de l'UE

 
MAROC
Wednesday, 13 Juillet 2011, 03:50 (GMT + 9)


Trois associations de pêcheurs ont fait savoir qu'ils n'ont pas reçu tous les avantages des investissements et des projets locaux dans le port de Dakhla.

Alqandil de Pêche Maritime, Ennawrass de Pêche Maritime et l'Association des marins qui travaillent sur les bateaux de pêche ont porté leur cause devant la Commission européenne (CE) - quelques jours seulement après l'approbation de l'Union européenne de l'objet de vifs débats prolongation d'un an de l'UE- pacte de poissons au Maroc, dont les profits prétendument la population locale, désormais durablement jusqu'au 27 Février 2012.

Les organisations ont publié une déclaration le 30 Juin affirmant que seul un petit pourcentage de la population locale à Dakhla reste employée dans le secteur de la pêche au Sahara occidental continue malgré les allégations du Maroc qu'il a fortement investi dans le port.

"Alors que l'exclusion et la corruption sont répandues dans l'administration marocaine dans la région, des investissements additionnels dévastatrices ont détruit la classe moyenne de la population; 42 pour cent d'entre eux ont fait leur subsistance dans le secteur de la pêche avant l'administration marocaine a été installé. Mais au cours des 15 dernières années, cette proportion a chuté à 4,9 pour cent, «la déclaration se lit, des rapports fishelsewhere.eu.

Les organisations ont également écrit que le ministère des Pêches a limité ses investissements et intérêts pour correspondre aux souhaits des lobbies et des sociétés de la place du bien public. Aucun des efforts sont effectivement déployés pour bénéficier les habitants à travers les investissements ou la création d'emplois.


Lorsque le Conseil européen des ministres a voté pour approuver le contentieux prolongation d'un an de l'accord de pêche de l'UE avec le Maroc, seule une majorité qualifiée croyaient le pays avait offert une preuve suffisante que le peuple sahraoui du Sahara occidental effectivement bénéficié de l'accord.

Certains disent que le rapport du Maroc avait des lacunes. La documentation marocaine omet de faire référence au Sahara occidental et des morceaux du territoire en collaboration avec les régions au Maroc, ce qui rend impossible de juger si les avantages vont à la population sahraouie, des rapports European Voice.

Suède, le Danemark, l'Autriche, la Finlande, Chypre, le Royaume-Uni et aux Pays-Bas désapprouvé l'extension parce qu'ils croyaient que le peuple du Sahara occidental ne serait pas gagner quelque chose d'elle.

En outre, un rapport commandité par le CE affirme que le contrat de partenariat de pêche est douteuse en termes de droits humains et de l'économie et a donné des rendements très mauvaise pour les contribuables européens.


Les trois associations de pêcheurs noter une gestion inadéquate des stocks de poissons, réclamant des «abus graves qui contribuent à l'épuisement des stocks de poisson sur une base quotidienne."

Ils ont dit la flotte marocaine continue à employer des méthodes illégales telles que les filets dérivants filet, bien que le Maroc a reçu 1 million d'euros par an pour la phase de leur utilisation dans les UE-Maroc 2007-2011 accord de pêche. En outre, le «contrôle irresponsables et corrompus des navires étrangers" aggrave considérablement l'épuisement des stocks de poissons.

Sous l'origine de quatre ans l'ancien accord, l'UE a donné Maroc 144 millions d'euros, en échange de 119 licences de pêche. La nouvelle extension donne les droits de pêche de l'UE en échange d'une année 36,1 millions d'euros.

Article connexe:

- L'accord UE-Maroc contreproductive: rapport de la CE

Par Natalia réel
editorial@fis.com
www.fis.com 

 




17/07/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres