Ouverture d'un atelier sur le diagnostic national sur la conservation et la gestion durable des ressources naturelles en Mauritanie

 
Nouakchott,  11/07/2011  -  L'atelier national sur le diagnostic de la gestion durable des ressources naturelles en Mauritanie a débuté lundi à Nouakchott.
Organisée par le ministère délégué auprès du premier ministre, chargé de l'environnement et du développement durable, en collaboration avec le Programme régional pour les zones côtières et maritimes et la GIZ, la rencontre qui dure deux jours vise à définir une stratégie nationale pour les dix prochaines années en matière de gestion durable des ressources naturelles et à associer les partenaires concernés et les acteurs à cette opération.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le secrétaire général du ministère délégué auprès du Premier ministre, chargé de l'environnement et du développement durable, M. Mohamed Yeslem Ould Mohamed Lemine a indiqué que cet atelier s'inscrit pleinement dans une approche plus globale retenue par les pouvoirs publics " et notamment les engagements du Président de la République lors des élections présidentielles de 2009".

Il a ajouté que ces engagements visent les axes stratégiques suivants:

- la préservation de l'ensemble des ressources naturelles du pays en général et celles des aires protégées en particulier, conformément au cadre stratégique environnemental et au plan d'action nationale pour l'environnement (PANE),
- la lutte contre la pauvreté et son articulation avec l'environnement,
- la transparence dans la gestion des affaires de l'Etat.
Le secrétaire général a en outre indiqué qu'en plus des stratégies générales de développement durable dont la stratégie nationale de développement durable, le gouvernement a adopté la déclaration nationale de politique environnementale qui sous-tend ces engagements et ce par l'amorce de l'élaboration du cadrage, du PANE II (2012-2016), la mise en place de l'unité PANE II et l'élaboration de la circulaire de répartition des responsabilités selon les thématiques du
PANE II et du programme sectoriel environnement et développement durable (PSEDD).
Le secrétaire général a enfin émis le voeu de voir les participants dégager, au terme de leurs travaux, les défis majeurs de la conservation des ressources naturelles dans notre pays, l'implication des partenaires techniques et financiers dans la vision globale pour les 10 prochaines années et les axes prioritaires d'intervention clés en terme de gestion durable des aires protégées et des zones humides au niveau national pour les 5 prochaines années.
Pour sa part, le coordinateur du programme régional pour les zones côtières et maritimes, Dr Ahmed Ould Senhouri a indiqué que l'organisation de cet atelier coincide avec deux évènements important à savoir l'exécution du plan d'action national pour l'environnement et la contribution dans la préparation de la prochaine phase du programme régional pour les zones côtières et maritimes en Afrique de l'ouest qui est considéré comme le fruit de l'initiative de plusieurs institutions internationales s'intéressant aux questions de conservation côtière et maritime dans la région.
Il a ajouté que ce programme vise, entre autres choses, à à gérer durablement les ressources maritimes avant de passer en revue les efforts déployés par son programme au niveau du parc national du banc d'Arguin et du parc national de Diawling en matière de gestion et de conservation des écosystèmes et pour l'élaboration du code du littoral mauritanien et sa gestion.
Prenant la parole à son tour, le directeur du projet de gestion des ressources naturelles relevant de la GIZ a, au nom des partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine de l'environnement, précisé que cette rencontre, venue au point nommé, prouve la détermination des différents acteurs concernés d'appuyer le PANE II et d'assurer la continuité de son financement dans l'intérêt des générations mauritaniennes présentes et futures.
Il a ajouté que la rencontre est de nature à permettre aux participants de s'entendre sur d'importants sujets concernant l'environnement.
Le responsable allemand a en outre souligné que la rencontre est de nature à permettre aussi aux participants d'arrêter une stratégie nationale durable dans le domaine de la gestion des ressources naturelles.

 

source  ami

commentaire FMM

aucune strategie ne peut donner de suite sans associer la societe civil qui le seul absent

dans cet atelier

les departements d'etat continue a ignorer cette realite
voir l'absence des orgs y compris LA  FMM


11/07/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres