Peche/RIM

Il faudra pratiquer un moratoire drastique sur certaines pêches.

 

Les industriels de la pêche pélagique et de la pêche du fond n’ont toujours pas compris qu’à force de ravager nos eaux maritimes avec des moyens technologiques performants, ils l’ont considérablement appauvri sinon saccagé. Je suis atterré par ce qui se passe notre mer risque de devenir un désert.

Les fonds sont ravagés par des engins de plus en plus destructeurs. Les équipements de détection (Sonar, Sondeurs divers, moyens de positionnement) sont redoutablement précis. Avec les chaluts pélagiques qu’ils soient du type Naberan, ou à trappe ou avec chaussette losange, traînés en bœufs, ou en solo, le résultat est le même : 96 % du poisson est rejeté par dessus bord !

N’est comptabilisé en réalité que le poisson présentable sous taille ! Car c’est celui qui est visible dans les objectifs de quota. Cette tricherie est une des causes de cette destruction terrible de notre stock halieutique. On observe aujourd’hui les fonds au sonar, ces fonds sont vides... Il n’y a plus rien !

C’est dramatique ! Cela ressemble à une baignoire aux eaux désertes. C’est navrant ! Aujourd’hui, les pêcheurs se lamentent parce qu’ils ont détruit la faune des océans. Cette faune ne se renouvèle plus. Le seuil de non-renouvèlement de beaucoup d’espèces est dépassé depuis longtemps.On n’a pas pu par moyens règlementaires, ou par simple sagesse, réduire réellement les prélèvements exagérés pratiqués par certaines techniques de pêche : pêches aux chaluts, filets droits. On n’est plus à l’époque 1960-1970, où le poisson proliférait partout, cela à cause de l’absence de pêche sauvage. Eh oui ! Aller en mer, c’était alors encore plus dangereux !

Maintenant, il faudra pratiquer un moratoire drastique sur certaines pêches, analogue à celui mis en place par les islandais en Mauritanie, pour faire remonter les stocks de mérou. La pêche au chalut pélagique devra être interdite. De même que celle des filets droits : à quoi cela rime de filet 30 km ? C’est quoi ces "pêcheurs" qui n’hésitent pas à laisser au fond leurs filets lorsqu’ils sont trop chargés en cornail et que cela les encombrent ? Les filets restent au fond et continuent de pêcher pendant des années. Décidément, si on ne peut leur faire respecter la mer et ses richesses par voie légale, il faut laisser « nettoyer » le milieu indirectement. A ce moment là les Pêcheurs, les vrais, ceux qui respectent la mer pourront revenir....

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



03/08/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres