Travaux du 7e groupe d'action pour l'évaluation des ressources halieutiques /nouadhibou

Activités du gouvernement
Travaux du 7e groupe d'action pour l'évaluation des ressources halieutiques
Nouadhibou,  05/12/2010  -  Les travaux du 7e groupe d'action pour l'évaluation des ressources halieutiques dans la Zone Economique Mauritanie Affranchie, ont été ouverts aujourd'hui dimanche, à l'Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques et de Pêches (IMROP).
Ces activités scientifiques visent à examiner, identifier et analyser la problématique posée au secteur des pêches, en vue de trouver les meilleures solutions, à même de permettre au Gouvernement d'ancrer une politique sectorielle durable sur des bases scientifiques précises.
Le ministre des pêches et de l'économie maritime M. Aghdhavna Ould Eyih a indiqué, dans une allocution prononcée à cette occasion, que la capture du poisson est l'un des principaux piliers de l'économie mauritanienne.
Il a souligné également que le programme et les orientations du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz "portent sur le développement et la modernisation du secteur, pour qu'il contribue à la construction nationale, à travers la création d'opportunités de travail et de valeurs ajoutés locales" a-t-il dit.
" Le secteur des pêches fonde beaucoup d'espoirs sur cette rencontre, pour aboutir à plusieurs recommandations, visant à réduire la pression sur les ressources menacées ou surexploitées, à identifier la meilleure biologie des poissons, à protéger l'écosystème marin, à réorienter les captures de poissons vers les espèces non menacés et à définir de scénarios permettant de nationaliser les activités de pêche " a-t-il ajouté.
Le ministre a indiqué aussi qu'il est attendu de cette rencontre qu'elle recommande le déchargement total des prises sur les ports nationaux, la promotion de la pêche traditionnelle et la plage, la création de nouveaux emplois, l'augmentation de la consommation nationale en poisson pour intégrer le secteur des pêches dans le tissu économique national.
Le ministre a insisté sur les recommandations qui seront retenues par les participants, précisant qu'elles seront une référence de la politique du secteur des pêches.
Le directeur de l'IMROP, M. M'Bareck Ould Soueilem a, auparavant indiqué que les résultats de la rencontre seront essentiellement axés sur la revitalisation du secteur des pêches dans le cadre de l'exécution de plan triennal 2008-2011.
De son côté, le maire de la ville de Nouadhibou a exprimé sa grande joie pour l'organisation de cet important évènement mondial à Nouadhibou "qui porte sur un secteur vital pour les habitants de la ville ".
Les participants débattront au cours de cette rencontre scientifique plusieurs sujets principaux relatifs au renouvellement des captures, la pêche de fond, les poissions "upwelling", la pêche traditionnelle, les plages, l'écosystème marin et son impact sur les aspects socioéconomiques du secteur, l'exploitation des captures...
Cette rencontre est organisée par l'IMROP chaque 4 années. Elle se tient actuellement en appui avec la fédération nationale des pêches, la FAO, le Port Autonome de Nouadhibou, les projets BRAJATA et PAM, en plus de l'Institut Abou El Islami et l'Ambassade de France.
Le Ministre de l'enseignement secondaire et supérieur et le Ministre Délégué auprès du Premier Ministre chargé de l'Environnement et du Développement Durable ainsi que le Wali de Nouadhibou ont assisté au coup d'envoi de cette rencontre internationale sur le secteur des pêches.



ami.mr


06/12/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres